Communiqué UNSA CCRF envoyé dans les services

“Par courriel de la Direction Générale, les agents de la DGCCRF viennent d’apprendre le nouveau coup porté à leur administration avec l’abandon de 60 emplois au profit du MAA.

Nous insistons sur cet abandon d’effectifs qui va encore peser sur les services, car sur l’abandon des missions c’est encore le grand flou. Il faudra voir dans le détail et faire la part des choses entre sécurité sanitaire et loyauté qui bien souvent se recoupent. Comme dans beaucoup de réformes de ce type, les effectifs partiront mais l’essentiel des missions restera probablement, de fait, compte tenu de l’enchevêtrement des enjeux et des compétences pointues développées par la DGCCRF dans ce domaine.

Dans tous les cas, la DGCCRF et ses agents seront perdants. De même que les consommateurs.

Le bureau national de l’UNSA-CCRF dénonce une nouvelle réforme d’habillage et de gestion de la pénurie. Un nouvel exercice de communication politique qui fait suite à des scandales sanitaires, mais qui vise essentiellement à occulter le problème récurrent du manque délirant d’effectifs, dont on ne veut toujours pas parler.

Ce n’est pour nous absolument pas une “clarification des compétences dans le domaine alimentaire” mais une atteinte de plus envers le service public de la protection des consommateurs, une réforme qui ne fera que compliquer l’exercice des missions.

L’UNSA apportera tout son soutien aux agents qui voient s’ouvrir devant eux une période d’incertitude professionnelle et exige d’ores et déjà que tous les reclassements se fassent sans mutations géographiques forcées, par des maintiens, y compris en sureffectif, dans les affectations d’origine.

La direction générale doit rapidement rassurer les agents en précisant ce point.