PIM restauration : évolutions au 1er septembre 2022

Le montant de la PIM restauration ainsi que l’indice plafond y ouvrant droit vont être modifiés au 1er septembre 2022. L’UNSA Fonction Publique a demandé ces évolutions. Elle continue à revendiquer une dégressivité de cette prestation, une fois l’indice plafond dépassé.

Les bénéficiaires

Tous les agents en activité dont le traitement brut est inférieur à celui déterminé par un indice plafond ont droit à la PIM :

  • les fonctionnaires,
  • les fonctionnaires stagiaires,
  • les contractuels, quelle que soit la durée du contrat,
  • les apprentis,
  • les personnes effectuant un stage dans le cadre d’un cursus universitaire ou d’une formation professionnelle.

Les contractuels rémunérés sans référence à un indice peuvent bénéficier de cette prestation, si leur rémunération brute mensuelle (équivalent temps plein) est inférieure ou égale au traitement brut de l’indice plafond concerné, augmenté de l’indemnité de résidence de la zone au taux le moins élevé.

Le repas doit être pris dans un restaurant administratif, un restaurant inter-administratif ou un restaurant conventionné.

La prestation est versée au restaurant, l’agent qui bénéficie de la PIM voit le prix de son repas diminué de son montant sans que le reste à charge de l’agent ne puisse être inférieur à 2,50 €.

Montant de la PIM

Le niveau de la prestation interministérielle va passer de 1,29 € à 1,38 € au 1er septembre 2022. L’UNSA Fonction Publique a demandé cette hausse, pour faire face à l’inflation qui touche la restauration.

L’UNSA Fonction Publique revendique une hausse régulière de cette prestation, basée sur l’élévation réelle du coût des repas et non sur l’indice des prix à la consommation, hors tabac, de l’année N-2.

Indice plafond

L’indice majoré plafond ouvrant droit à la prestation sera de 534 au 1er septembre, au lieu de 480.

Cette prestation est ouverte à tous les agents de catégorie C. Pour les agents de catégorie B, seuls ceux qui sont aux 9ème, 10ème et 11ème échelons du dernier grade ne pourront y accéder.

L’UNSA Fonction Publique revendique que tous les agents de catégorie B aient accès à cette prestation.

Dégressivité de la PIM

L’effet de seuil doit être atténué. Un avancement au-delà de l’indice 534 provoquera la suppression brutale et immédiate de cette prestation, diminuant le gain de pouvoir d’achat obtenu par l’agent grâce à son avancement. L’UNSA Fonction Publique revendique a minima une dégressivité de la PIM au-delà de l’indice 534.

CCFP : Retour sur la hausse du point d'indice de 3,5%

Lors du premier Conseil Commun de la Fonction Publique de la mandature sous la présidence du Ministre Stanislas Guerini, l’UNSA a demandé l’organisation d’une nouvelle conférence salariale avant la fin 2022. Pour une nouvelle conférence salariale en 2022. Depuis la tenue de la conférence salariale,  […]

Lire la suite

Futures grilles catégorie B : une rustine indispensable en attendant mieux

Le gouvernement a annoncé lors de la conférence salariale du 28 juin une évolution des grilles pour les grades B1 et B2. L’UNSA Fonction Publique demandait cette mesure indispensable. Elle attend toutefois pour cette catégorie charnière des perspectives beaucoup plus engageantes. Selon les annonces  […]

Lire la suite

Urgence salaires, je signe pour une hausse du point d'indice

L’INSEE prévoit une inflation supérieure à 5,5% en juin 2022. Il y a urgence à augmenter les salaires de la Fonction Publique. Avec l’UNSA, je demande une hausse de 10% de la valeur du point d’indice. C’est forte de vos soutiens que l’UNSA Fonction Publique entrera en discussion avec le  […]

Lire la suite